Sur quoi nous sommes-nous basés pour bâtir cet accompagnement?

Des témoignages d’entrepreneurs qui ont bien voulu collaborer à la mise en place du programme par le partage de leurs défis, de leurs objectifs et de ce qu’ils jugent adéquat comme structure et accompagnement pour les amener vers une santé optimale.

 

  • Personnaliser l’approche
  • Tenir compte du rythme de vie accéléré
  • S’assurer d’une communication constante entre les professionnels de la santé impliqués pour une meilleure prise en charge
  • Miser sur une prise en charge qui donne des résultats mesurables 
  • Intégrer une meilleure planification (activité physique, nutrition)
  • Être encadré, supporté et motivé pour éviter de toujours recommencer

« Entrepreneure et passionnée, je suis entourée de gens dédiés qui mettent souvent leur santé de côté pour la réussite de leurs projets et pour le mieux-être de leurs équipes. Et si je pouvais faire la différence pour qu’ils poursuivent leur route vers le succès grâce à la prise en charge de leur santé globale! Participer à leur santé et par ricochet, à la santé de leur entreprise, voilà qui justifie la création du programme #Leaderensanté! » - Andréanne Martin

Selon Santé Canada, les fondements de la saine alimentation et les besoins énergétiques dépendent d’un certain nombre de facteurs individuels comme le patrimoine génétique, l’âge, le sexe, le poids, la taille, la composition corporelle et le niveau d’activités physiques. Maintenir l’équilibre devient donc un élément essentiel selon les exigences de nos modes de vie et est un très bel avantage pour la santé.

 

L’INSPQ avance que l’alimentation et l’activité physique exercent une profonde influence sur l’état de santé et de bien-être de la population. Ils sont deux déterminants de la santé reliés à plusieurs problèmes importants dont l’obésité, les maladies cardiovasculaires, certains cancers, le diabète de type 2 et l’ostéoporose. 

 

C’est ainsi que la base du programme a été élaborée : Un accompagnement en nutrition, un accompagnement en kinésiologie, l’utilisation de la technologie pour un meilleur support entre les rencontres, des bilans trimestriels et final pour mesurer les KPI en cours de route et une communication entre les professionnels de la santé actifs au dossier pour une meilleure prise en charge du client.

Le dépistage médical permet généralement d’agir plus tôt si un déséquilibre est aperçu et cela, pour certaines problématiques ayant préalablement fait l’objet d’études scientifiques. Obtenir des résultats de laboratoire permet également de quantifier certains éléments propres à la santé de l’individu au début de la démarche et avant d’entamer la phase maintien.

Les recommandations personnalisées augmentent l’adhésion aux recommandations nutritionnelles selon l’étude de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF). Parmi les facteurs individuels qui influencent les besoins énergétiques d’un individu, notons son patrimoine génétique. Le profil Nutrition qui est proposé aux clients qui souhaitent l’intégrer à leur prise en charge est un outil supplémentaire qui ajoute des données génétiques et donc uniques à l’ensemble des données que la nutritionniste considère déjà pour son évaluation et ses suivis. En possédant davantage d’informations sur la constitution de son client, la nutritionniste est en mesure de porter un jugement clinique encore plus précis et plus éclairé afin de proposer des plans d’intervention plus personnalisés tout en respectant ses champs de compétences et sa démarche professionnelle.

Dans une approche globale de la santé de la personne, malgré qu’il ne soit pas encore statué formellement que ce test ait une valeur ajoutée dans les plans de traitement nutritionnels, selon le désir des clients et avec toute l’information actuellement disponible, s’ils décident de passer le test, le rapport pourra être un indicateur parmi les autres tests qui pourraient l’aider à prendre la décision de s’impliquer ou non dans le changement de certains comportements dans ses habitudes de vie.

Le microbiote (la flore intestinale) a et fait l’objet de nombreuses études notamment quant à son rôle sur la prévention des infections, la lutte contre les maladies intestinales et chroniques, le renforcement du système immunitaire, notre humeur et les processus inflammatoires auxquels fait face l’organisme. L’inflammation étant impliquée dans les maladies chroniques et mentales, il devient pertinent d’en apprendre davantage sur les bactéries de l’intestin afin d’agir en prévention.

Intégrer les résultats de l’analyse microbienne dans la pratique d’une nutritionniste permet d’avoir une approche plus globale dans sa démarche professionnelle. Il est largement prouvé que la perte de diversité du microbiote peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Avoir la connaissance sur la pénurie/déficience de telle ou telle bactérie permet à la nutritionniste de travailler avec le client à rééquilibrer son microbiote (30-40% de ce dernier est modulable) notamment à partir de son alimentation. Le séquençage du microbiote permet à ceux qui en font l’analyse, d’identifier des facteurs de risque et dans le cadre plus spécifique du programme, d’ajouter un caractère personnalisé aux conseils nutritionnels émis.